Lettre de... Paris par Kathleen Bötcher

« A [vingt-cinq] ans j'ai quitté ma province
Bien décidé[e] à empoigner la vie
Le cœur léger et le bagage mince
J'étais certain[e] de conquérir Paris.. »

 

C´est avec ces mots d´un de mes chanteurs français préférés, le fabuleux Charles Aznavour, que je pourrais commencer à raconter l´histoire d´amour entre une des plus belles villes du Monde, Paris, et moi, l'étudiante allemande Erasmus, Kathleen Böttcher

 

.Mais bien sûr cette histoire d´amour commence bien avant.

 

La première fois que j´ai posé mes valises sur le sol français, c´était en 2002, à l’âge de 9 ans. C´était dans un petit hôtel de Château-Thierry, où ma famille et moi étions en vacances, que j´ai entendu pour la première fois la langue française. Je me trouvais à la réception de l´hôtel, à côté de mon frère aîné qui plaisantait en entendant cette langue dont la sonorité était tellement différente de la nôtre.

Quant à moi, j´ai tout de suite été fascinée par la langue et la culture françaises. Aussi j´ai décidé d´apprendre le français à l´école et de l´étudier plus tard à l´université Friedrich Schiller de Iéna en Allemagne. Mais dès avant le début de ce cursus universitaire, lors d'un échange scolaire à Paris en 2009, j´avais déjà décidé de retourner en France, à Paris plus précisément, mais cette fois-ci pour y habiter.

Néanmoins, ce n'est pas dans la capitale, mais dans le lycée Watteau d'une petite ville du Nord-Pas-de-Calais, Valenciennes, que j'ai vécu mon premier long séjour en France. C'était en 2015, pendant mes études de licence, et j'étais assistante de langue allemande. Aussi, en janvier 2018, devenue entretemps étudiante dans un master dont les spécialités d'études méditerranéennes combinent des cours de langue et de civilisation françaises, portugaises et arabes avec des enseignements de communication économique interculturelle, je voulais enfin réaliser mon rêve d´enfant et retourner à Paris. C´est comme ça que j´ai commencé à chercher une université proposant un cursus adapté aux matières que j´étudiais en Allemagne. Après des heures de recherches devant l´ordinateur pour trouver ma future université d´Erasmus, j'ai pris ma décision : ce serait Paris 3. S´il y a une université française qui reste une référence en Allemagne, c´est bien LA SORBONNE. J'ai donc été ravie de recevoir une réponse positive de mon coordinateur Erasmus par courriel.

Après de nombreuses préparations, entre autres, la recherche d´un logement, la prise de contact avec ma binôme française ainsi qu’avec ma coordinatrice Erasmus de Paris 3 et l´échange de plusieurs courriels concernant les formalités administratives (comme par exemple la validation des cours), en septembre 2018, l´aventure d´un semestre en dehors de ma chère Heimat, loin de ma famille et de mes ami.e.s, pouvait finalement commencer. Pour permettre aux étudiant.e.s étranger.e.s de s´acclimater à la vie estudiantine française, l´université offrait des séances d'information ainsi que des stages intensifs de langue française. C´est surtout grâce à ma binôme française, Agathe, que je me suis sentie bien intégrée à la vie étudiante française dès le début et que j´ai progressé en français. Elle m´a été attribuée par un programme d´accueil qui est organisé par la Sorbonne Nouvelle, le Buddy Program.

Mon semestre à Paris 3 m´a non seulement permis de découvrir le fonctionnement académique d´une université française prestigieuse – qui se différencie principalement du système universitaire allemand par l´enseignement magistral et les nombreux contrôles - mais aussi d´approfondir mes connaissances dans les différentes matières de mes études. En dehors de cela, j´ai consulté des livres dans les fonds des nombreuses bibliothèques parisiennes, lesquels m´aideront à préparer mon mémoire de Master. En outre, j´ai fait la connaissance de nombreuses personnes qui m´aident dans mon orientation professionnelle – j’aimerais avoir un travail qui mêle culture et langues étrangères, peut-être dans la radio, le tourisme ou la diplomatie. Fascinée par la vaste offre culturelle parisienne, j´ai beaucoup profité de mon temps libre pour découvrir la capitale de la France et la vie parisienne. Comme j´ai encore 25 ans, je compte parmi les chanceux qui ont un accès gratuit à de nombreux musées parisiens. J’ai eu la chance d´habiter à la Cité Universitaire Internationale de Paris, où j´ai pu non seulement partager la culture allemande, mais aussi découvrir les cultures les plus variées, et surtout améliorer mes connaissances en langues.

Pour le moment, il ne me reste qu'à refaire ma valise et à dire « Au revoir ! » à cette ville magnifique et à tou.te.s les ami.e.s que je m´y suis fait.e.s. Je vais rentrer en Allemagne pour y finir mes études en gardant de très bons souvenirs de mon temps comme étudiante Erasmus à la Sorbonne Nouvelle. Je remercie tou.te.s celles et ceux qui ont rendu ces 7 mois en France inoubliables pour moi !

 

Le Buddy Program

 

            Depuis quelques années, les services Erasmus de certaines universités participent au Buddy Program (le programme des copains). Il s’agit de former au hasard des binômes entre étudiant.e.s du cru et étranger.e.s, afin de former des liens internationaux. L’étudiant.e du pays d’accueil a pour mission de faciliter l’intégration de son ou sa binôme : expliquer du mieux qu’on peut les formalités administratives, participer avec il/elle à des activités sociales et culturelles, etc. C’est un peu comme les échanges de correspondant.e.s du secondaire, mais à l’université. Avec de très belles rencontres en perspective ! Pour plus de renseignements, vous pouvez contacter les personnes de l’université qui encadrent le programme Erasmus.