Une lettre d'Allemagne

Marie Brauer (links) und andere Erasmus-Studentinnen
Marie Brauer (links) und andere Erasmus-Studentinnen

Bonjour,

 

Je m’appelle Marie et je suis en troisième année de Licence d’Études germaniques à l’Université Sorbonne Nouvelle Paris 3. Depuis début octobre 2018 je suis en échange Erasmus en Allemagne, à Hildesheim en Basse-Saxe. 

La ville compte environ 100 000 habitants, le centre-ville est riche en histoire et dans les petites rues encadrées de maisons à colombages il y a beaucoup de choses à découvrir. Quand on vient de Paris, on est impressionné par le coût de la vie ici, même dans les plus beaux cafés de la ville il est possible d’acheter une grande boisson chaude et un morceau de gâteau pour environ 5€, ce qui est incroyable quand on a passé les deux dernières années à payer 4€ pour un coca. Il en est de même pour le loyer et les courses. L’offre culturelle est également intéressante, car les étudiant.e.s bénéficient d’un « Kulturticket » qui permet d’aller au théâtre de la ville pour seulement 2€ et d’obtenir des réductions pour quelques musées, des concerts etc. L’université de Hildesheim, qui se trouve dans le Sud de la ville, compte environ 8 000 étudiant.e.s et aussi un chat qui s’appelle « Fräulein Sinner » et qui est nourri par le personnel de l’université et par les étudiant.e.s. Au sein de l’université il y a beaucoup d’associations qui organisent des événements de tous genres, comme des soirées cinéma, quizz, fête de Noël internationale etc. 

 

Universität Hildesheim - Campus Bûhler
Universität Hildesheim - Campus Bûhler

En tant qu’étudiante Erasmus, je n’aurais pas pu rêver d’un meilleur accueil. L’université a organisé une « semaine de bienvenue », et le « International Office » tout comme le « Erasmus Student Network » (ESN) ont tout fait pour offrir aux étudiant.e.s Erasmus un accueil chaleureux, des réponses à toutes leur questions, du temps pour faire connaissance et des activités diverses comme par exemple un tour guidé de la ville ou une randonnée vers l’observatoire se situant dans la forêt à côté de la ville. 

Les cours que j’ai choisi ici sont très variés et tous plutôt petits (minimum 5 et maximum 30 étudiant.e.s). Il y a des cours, comme par exemple « Goethe - Faust » dans lesquels les étudiant.e.s et l’enseignant s’échangent constamment, travaillent ensemble, analysent l’œuvre semaine par semaine à travers des discussions animées. De manière générale l’ambiance entre étudiant.e.s et enseignant.e.s est très détendue et plutôt amicale ici. Dans l’ensemble, je suis très contente de mon séjour à Hildesheim et cette expérience très positive, tout comme le stage que j’ai effectué à Berlin en été 2018, m’encouragent dans mon idée de faire un Master de traduction en Allemagne.

 

Marie Brauer

 

Azn