cours "Structuration du secteur culturel en France et en Allemagne"

PITCH : Camille de Toledo, "Thésée, sa vie nouvelle"

Des acteurs.trices de terrain interviennent régulièrement dans le cours sur la "Structuration du secteur culturel" pour présenter, dans une perspective franco-allemande, le sous-secteur du monde de la culture dans lequel il travaillent. Certain.es proposent alors des ateliers pratiques dans lesquels ils confrontent les étudiant.e.s à une activité issue de leur métier. 

Atelier de Barbara Angerer, chargée de droits étrangers chez Gallimard

Le métier de chargé(e) de droits étrangers joue un rôle clé dans les échanges littéraires entre la France et les pays de langue allemande. Il s’agit d’un métier multi-facettes, qui demande à la fois une sensibilité littéraire, une connaissance des paysages éditoriaux et des marchés respectifs, un sens du relationnel, des capacités de négociation et des connaissances juridiques. Un de ses aspects est d’identifier, parmi les livres publiés par une maison d’édition, les titres susceptibles d’intéresser les éditeurs allemands/autrichiens/suisses pour une traduction en langue allemande, afin de les leurs présenter sous un angle favorable, en soulignant les qualités de chaque ouvrage, l’intérêt particulier qu’il a pour les lecteurs de langue allemande et son potentiel commercial. Une telle présentation s’appelle « pitch » en jargon professionnel. Un pitch peut être formulé soit à l’écrit sous forme de quelques phrases accrocheuses lors de l’envoi de l’ouvrage à un éditeur, soit oralement lors d’une rencontre personnelle sur un salon professionnel ou une visite chez l’éditeur.

 

 

© Thésée, sa vie nouvelle - Camille de Toledo - Verdier (2020)
© Thésée, sa vie nouvelle - Camille de Toledo - Verdier (2020)

Pour son atelier, Barbara Angerer a demandé aux étudiant.e.s de préparer un pitch en binôme ou trinôme. Chaque groupe devait  sélectionner un romans de la rentrée littéraire 2020 parmi cinq proposés, réfléchir en quoi il correspond aux critères évoqués, le lire et présenter un pitch oral de cinq minutes maximum lors de la séance du 4 décembre 2020. Chaque présentation était suivie d'un échange avec Barbara Angerer.

 

Nous vous présentons ici le pitch d'Anne du Cheyron d'Abzac et de Lise Budin.