Atelier-théâtre franco-allemand

"Clichés franco-allemands et diversité culturelle" - Mercredi 17 mars 2019

C'est maintenant une tradition bien ancrée au sein du département d'études germaniques : l'atelier-théâtre franco-allemand présente chaque année une pièce à la fin du second semestre. Asnières-à-Censier était là pour l'édition 2019. Ils sont onze qui entrent lentement en scène, s'installent. Une petite musique bien connue des usagers de la SNCF retentit, puis la voix de la cheffe de train. Par la magie du théâtre, nous roulons vers Paris.

Il y a là un Allemand nationaliste et râleur, une thésarde en linguistique, féministe, un pseudo-influencer, une diva française, un footeux aimant la bière et cherchant à se loger à l'oeil sur Paris, une touriste chinoise, un étudiant en dérive, une vieille dame aigrie, une Française accrochée à son portable et une contrôleuse blasée. 

Qu'ont-ils en commun ? Rien, sinon de vouloir aller à Paris dans le même train. Au fond tout cela est très banal, sauf que déjà des conflits éclatent, des intrigues se nouent : la thésarde féministe et le conservateur bavarois se prennent ainsi le bec en un joli morceau de bravoure. "Unsersie" dit-elle. "Unsere" maintient-il. La touriste chinoise s'est mise au tricot de vraie laine allemande pour sa maman en Asie. Clichés franco-allemands ? On y est !

Les choses vont crescendo lorsque le train s'arrête brusquement. La cause de cet arrêt restant obscure, la panique éclate et les comédiens font assaut de virtuosité et de verve comique pour nous emmener jusqu'au dénouement, qui sera, rassurez-vous, heureux. 

Fabian, Corinna, Shauna, Lucas, Marion à la régie, Feyzanour, Dorian, Nilyma, Tracy, Maelle, Robin et Nathia, sont Français, Allemands ou d'autres nationalités, en études germaniques, en LEA, en lettres modernes ou en service civique OFAJ[1]Ils ont travaillé sous la direction de Stefanie Eisenreich, lectrice du DAAD[2], et de Martina Ries, lectrice de l'OeAD[3].

Tout a commencé au premier semestre, en atelier d'improvisation, avec des exercices et la recherche d'idées de pièce. Au second semestre, sur le double thème des clichés franco-allemands et de la diversité culturelle, les personnages ont émergé. Chacun a alors développé, en atelier d'écriture, le personnage qu'il avait choisi et les répétitions ont commencé, jusqu'à trois séances par semaine. 

 

C'est beaucoup de travail, mais le résultat était là. Bravo l'atelier-théâtre franco-allemand !

 

FR


 

[1] Office Franco-Allemand pour la Jeunesse / Deutsch-Französiches Jugendwerk (DFJW)

[2] Deutscher Akademischer Austauschdienst

[3] Österreicher Austauschdient