Apéro pro avec Hannah Vogt

L'apéro pro est une manifestation organisée par l'association Pierre Bertaux à l'adresse des étudiants du département d'études germaniques. C'est l'occasion de rencontrer dans un cadre convivial des diplômés du département d'études germaniques qui travaillent aujourd'hui dans le domaine franco-allemand et présentent à la fois leur métier et leur parcours.

L'invitée de ce 21 février 2019 s’appelle Hannah Vogt et vient d’être recrutée comme chargée de projet à ARTE à Strasbourg où elle s’occupera du développement d’une offre numérique pour la chaîne. « Les jeunes regardent peu la télévision. Il faut donc aller là où ils sont », explique-t-elle à l’auditoire. Il y a là des étudiant.e.s des différentes licences et masters du département, des étudiant.e.s ERASMUS et aussi des enseignant.e.s venu.e.s écouter leur ancienne étudiante. L’atmosphère est joyeuse, les auditeurs sont passionnés par ce qu’ils découvrent du parcours de cette jeune femme dynamique et souriante.

Un poste à ARTE, ça fait rêver beaucoup d’étudiants présents dans la salle. Deux étudiantes allemandes en échange Erasmus, Julia et Lisa, lui posent des questions sur son poste actuel et lui demandent comment elle a fait pour le décrocher. Hannah Vogt insiste sur le fait que son parcours n’a pas été linéaire (voir le portrait de Hannah Vogt dans la rubrique Alumni) et affirme qu'il ne faut pas choisir ses études par stratégie ni se limiter aux seules études ou attendre à ce que ces dernières nous ouvrent automatiquement les bonnes portes. Selon elle, il faut plutôt être ouvert a de nouvelles expériences et faire les choses qu'on aime, comme elle l’a fait elle-même pour es études littéraires,  l'apprentissage des langues, ses séjours d’études à Paris et Oxford et aussi pour la musique dont elle a continué la pratique tout le temps, même dans les moments où c’était difficile de tout concilier.

Ce qui compte selon elle, c’est de ne pas avoir peur de s'engager dans de nouvelles expériences et de montrer de la détermination pour réaliser ses projets. Pour sa part, pour intégrer la licence d’études franco-allemandes à la Sorbonne Nouvelle, elle n’a pas hésité à se porter candidate à une bourse du DAAD pour laquelle elle n’avait pas le niveau de français requis. « J’ai expliqué au jury que je n’avais certes pas le niveau en arrivant, mais que je pouvais garantir de l’avoir acquis à la fin du séjour » Le jury lui a fait confiance et elle a donné le change et décroché son diplôme. De la même façon, elle ne s’est pas arrêtée lorsqu’elle a essuyé des refus constants à sa candidature pour un stage adressée par courrier à l'UNESCO. Elle a repéré sur Internet l’adresse mail des personnes qui y travaillaient dans le département qui l’intéressait le plus et les a contactés directement – avec succès, cette fois-ci.

Finalement, c’est certes grâce à ses études franco-allemandes, mais aussi grâce à son profil riche en activités et expériences dans d'autres domaines qui semblaient l’éloigner du franco-allemand, comme son séjour d’études à Oxford ou son expérience professionnelle dans la numérisation, qu'elle occupe aujourd’hui son poste à ARTE.

Comme son nom l’indique, l’apéro pro se termine autour d’un verre de l’amitié. Cette deuxième édition a été pour les étudiants présents une rencontre intéressante pour leur orientation dans leurs projets d'études et professionnels.

 

MEZ