Recherche


Maison de la Recherche de La Sorbonne Nouvelle
Maison de la Recherche de la Sorbonne Nouvelle

 

 

 

 

Les 29 et 30 mars 2019 avait lieu à la maison de la Recherche de l'université Sorbonne Nouvelle - Paris 3, la 6ème édition des journées " Parcours du/de la doctorat.e" de l'ED514. Organisées chaque année depuis 2013 (avec une interruption en 2015) par les doctorants.e.s de l'École Doctorale 514 (Études anglophones, Germanophones et Européennes), ces journées ont notamment pour but de permettre aux doctorants.e.s actuel.le.s et futur.e.s de s'informer sur le parcours de la thèse - comment et pourquoi en débuter une, son déroulement, les possibles débouchés, etc. Après un mot d'accueil de la directrice de l'ED Florence Baillet, les intervenant.e.s ont présenté chacun.e un aspect particulier du quotidien de la thèse avant de répondre à quelques questions. On a pu apprendre les choses suivantes :

Avant la thèse

Il faut bien se préparer son projet et s'y prendre à l'avance, car c'est un gros dossier avec beaucoup de formalités administratives, et qui doit être bien réfléchi. On le présente devant une commission qui attribue ou non un contrat doctoral de trois ans, lors d'un oral. Il faut être très motivé et aimer son sujet, car on va passer au minimum trois ans dessus - et en sciences humaines c'est souvent plus (on obtient en général, sans problèmes, une dérogation - c.à.d plus de temps - le contrat doctoral, lui, s'arrête bien après trois ans.)

Pendant la thèse

 

Il y a plusieurs options de financement et d'organisation. Il y a deux types de contacts à l'université, le contrat doctoral, un financement pendant trois ans par l'université qui offre souvent la possibilité en 2ème et 3ème année d'assurer une charge d'enseignement de 64h, et le contrat d'Attaché.e Temporaire d'Enseignement et de Recherche (ATER°, un CDD d'un an (renouvelable une fois) avec la même charge d'enseignement à l'université qu'un maître de conférence ou professeur que l'on occupe soit à la suite d'un contrat doctoral soit à la place de celui-ci. Bon à savoir, les titulaires du CAPES ou de l'agrégation peut décrocher un contrat initial de trois ans avec la possibilité de renouveler une fois pour un an. En comparaison avec un contrat doctoral, on a moins de temps, mais un salaire. Il est également possible de s'inscrire en doctorat sans contrat de l'université (soit on travaille à côté, soit on a la chance d'avoir un financement extérieur), ce qui prend souvent plus de temps. Les conventions CIFRE et contrats Ile-de-France (trois ans comme un contrat doctoral, financement par une entreprise ou par la région) sont accessibles par le site de l'Association Nationale Recherche Technologie. Les cotutelles, entre universités françaises ou internationales, représentent une lourde charge administrative mais permettent de "booster" les qualifications obtenues dans le cadre du doctorat. Le Bureau des Doctorants de Paris 3 (BDP3), association de doctorant.e.sde la Sorbonne Nouvelle, peut apporter un soutien et une socialisation très importants. Le comité de suivi individualisé, ou CSI, veille au bien être du ou de la doctorant.e dans sa thèse  et à sa bonne relation avec son directeur ou sa directrice de recherches.

 

 

Après la thèse

Pendant le contrat doctoral, on peut candidate pour être ATER. Une fois docteur.e, on peut candidate pour être Maître.sse de Conférence (MDF). Ce sont également des procédures administratives lourdes, à bien préparer et suivre avec attention. Pour être MCF, il faut avoir la qualification CNU, délivrée par le Conseil National des Universités. Même si le doctorat est la seule condition officielle pour l'obtenir, il est souvent demandé d'avoir de premières expériences de colloques et de publication et d'avoir déjà enseigné, de préférence, à l'université. Pour candidater ensuite dans les universités, il faut s'adapter aux postes disponibles. Les docteur.e.s bénéficient de mesures spéciales lorsqu'ils obtiennent des concours de la fonction publique, au niveau de l'admission, puis de la carrière post-concours. Par ailleurs, ils bénéficient de deux ans d'ancienneté automatique grâce à leur diplôme. 

 

Si vous êtes tenté.e par l'aventure, vous pouvez consulter le

site de l'ED 514 

ou encore lire les comptes-rendus des journées

"Parcours du/de la doctorant.e" 

depuis leur lancement.