Bibliothèques


Depuis la Rome antique, le livre est encadré d’un genre architectural singulier. Et pourtant c’est seulement à partir des années 1990 qu’on se relance dans la construction des bâtiments dédiés aux livres. Les attentes à l'égard d’une bibliothèque ont changé, il ne s’agit plus seulement d’un « stockage du savoir ». La bibliothèque remplit dorénavant une fonction institutionnelle à laquelle s’ajoute une dimension de divertissement culturel et une visibilité architecturale. On cherche à éviter le côté sérieux, calme, renfermé sur soi-même. Les bibliothèques deviennent des lieux de communication ouverts, avec des fonctions pluridisciplinaires, qui doivent inciter les utilisateurs à échanger.        

dvd     

 

       

Asnières-Censier-Picpus

Rencontre avec Madame Lande-Tergeist

Curieux de savoir si elle pouvait nous en dire un peu plus sur l’ancienne bibliothèque d’Asnières, sur le fonctionnement actuel de la bibliothèque, mais aussi sur les différents déménagements, nous avons rencontré Bettina Lande-Tergeist le lundi 26 novembre 2018, dans son bureau situé un peu à l’écart, en bâtiment E. 

Bettina Lande-Tergeist fait partie du pôle “Asnières” de la bibliothèque de la Sorbonne Nouvelle. Plus précisément, elle travaille au service centralisé des acquisitions et du traitement des ouvrages en allemand. Pour savoir quels livres vont devoir être commandés en allemand, elle travaille avec les brochures et les bibliographies constituées par les professeurs, afin de pouvoir proposer les ouvrages correspondants aux étudiants. Elle ne contrôle cependant pas les contrats fixés par l’université et utilise des catalogues d’acquisition spécifiques. ERASMUS est par exemple un fournisseur pour les livres d’allemand. 

 

C’est avec nostalgie que Madame Lande-Tergeist nous parle du site d’Asnières, fondé en 1968 à la place d’un lycée. Elle nous montre un plan de la grande salle des fêtes,  très lumineuse, et où se trouvait un piano. La bibliothèque d’Asnières et la bibliothèque de Censier sont très différentes. Sur le site de Censier se trouve un magasin modulaire, qui permet de stocker plus de livres en prenant moins de place et de conserver les ouvrages plus longtemps. Cela n’existait pas à Asnières, tous les livres étaient en “libre-accès”. 

Les e-books sont-ils la solution pour pallier au manque de place?

Le manque de place est un des enjeux majeurs pour les bibliothèques universitaires. Un système de P.E.B (prêts entre bibliothèques) a donc été mis en place. Madame Lande-Tergeist suggérait aussi un centre de stockage commun à toutes les bibliothèques et un système de navettes, qui permettrait un plus grand choix de livres pour toutes les bibliothèques. Egalement à cause du manque de place, Bettina Lande-Tergeist est de plus en plus confrontée à l’acquisition de e-books, car les bibliothèques universitaires s’adaptent aux nouvelles technologies. 

 

De nouvelles législations se mettent en place et de nouvelles questions se posent : plusieurs étudiants peuvent-ils avoir accès au même livre numérique en même temps ? Pour combien de temps ?  Une chose est sûre : pour ce qui est des déménagements, les livres numériques posent moins de problèmes. Mais est-ce vraiment la solution ? Ces livres sont-ils idéaux pour travailler ? 

 

En raison du déménagement à Picpus, de nombreuses réunions ont lieu entre les différents employés du pôle de la bibliothèque, mais de multiples questions restent ouvertes. Ce qu’on l’on sait pour l’instant, c’est que la bibliothèque sera plus grande. Elle devrait s'étaler sur quatre étages et les bureaux des employés se trouveront sur place, au quatrième. Il y aura un magasin modulaire, mais il ne se trouvera pas entre les deux salles comme c’est le cas sur le site de Censier. On y aura accès par un monte-charge, ce qui angoisse les employés, et les laisse pour la plupart très sceptiques quant aux pannes de ce monte-charge, qui risquent de retarder les demandes de prêt. 

 

Beaucoup de questions restent en suspens : comment le prêt se déroulera-t-il ? Combien de temps prendra la recherche d’un ouvrage ? Qu’est ce qui sera en libre-accès ? Quelles formes prendront les cotes ?    

 

 

let, jls, tig