Enquête sur le bio-local en milieu universitaire... suivie d'actions

Comme le dit un proverbe alsacien, « Bonne nourriture coûte, mais mauvaise nourriture coûte encore plus cher. »

 

Depuis la prise de conscience de la qualité nutritionnelle variable dans les cantines françaises, cette question est au cœur des débats. Et les habitudes alimentaires évoluent... A regarder nos voisins outre-Rhin, il semblerait que la France soit à la traîne en ce qui concerne l'introduction de produits bio et de véritables plats végétariens ou végans dans nos assiettes d'universitaires.

 

Vous trouverez dans ce dossier des informations plus détaillées sur les actions que nous, étudiants des études germaniques, avons menées au sein de notre établissement, en collaboration avec le CROUS de Censier. Vous trouverez en outre des reportages sur certaines cantines progressistes, ou certaines communes aux initiatives novatrices et sur l'histoire de la labellisation de l'alimentation bio en France et en Allemagne.

dad