10 Ans plus tard

Je me réveille en sursaut à la suite de nombreux rêves dont je n’ai plus  vraiment le souvenir, ce qui ne me semble pas très habituel car souvent,  j’ai des images de la plupart de mes rêves bien qu’elles soient assez  vagues. 

A la suite de ce brouillard qui se produit dans ma tête, j’essaye de me  repérer dans la journée car j’ai le pressentiment d’avoir dormi plus  longtemps que ce que j’envisageais et que ceci pourrait chambouler mon  organisation et l’ordre de mes occupations. 

Mais un ressenti familier me traverse l’esprit, et je semble être perdue.  Ce ressenti se produit lorsqu’on se réveille d’une sieste par exemple et  que l’on ne sait plus si on se réveille le matin après une longue nuit de  sommeil ou l’après-midi. Comme pour mon cas en ce moment même, il  

s’accompagne d’une migraine terrible et d’un vertige qu’on ne peut  supporter. 

Je décide alors de jeter un œil sur mon téléphone afin de voir quelle  heure il est mais je ne me souviens pas de l’endroit où je l’ai posé avant  de dormir. 

La chambre est sombre, et la seule lumière présente correspond aux  quelques rayons de soleil qui traversent la fenêtre. Je n’arrive toujours  pas à déterminer si c’est un soleil matinal ou ce sont les rayons d’un  coucher du soleil.  

Je poursuis la recherche de mon téléphone autour de moi, non pas grâce  à ma vue mais à l’aide de mon toucher vu le manque de lumière. J’arrive  enfin à l’attraper, il se trouvait sur ma table de nuit à ma droite mais  lorsque j’essaye de l’allumer, rien ne se produit. Ceci me semble étrange  car je ne laisse jamais mon téléphone sans charge et encore moins avant  de dormir puisque je sais que j’en aurais besoin au réveil. Je fais abstraction de tout cela et je décide d’ouvrir les volets afin de  permettre aux rayons d’apporter de la lumière à la chambre qui me  semble fade et dépourvue de vie mais aussi de l’aérer au plus vite car j’ai  l’impression d’étouffer et qu’elle n’a pas été ouverte depuis des mois  voire des années. 

En me dirigeant vers la fenêtre, le bruit en dehors se fait de plus en plus  entendre ce qui est hors du commun puisqu’il est semblable à une  agitation de la ville alors que j’habite dans une un petit village à quelques  kilomètres de la ville qui est habituellement très calme. 

Je m’empresse alors de voir ce qui se passe dehors et alors que  j’entrouvrais les volets, le choc fut déjà à son comble. 

Le monde extérieur me paraissait totalement inconnu et différent de ce  que j’ai l’habitude de voir. J’ai donc tout de suite pensé que je rêvais  encore et j’attendais de me réveiller mais rien y fait, je me pince, j’en  viens même à me gifler mais rien ne change. 

Je ne reconnais pas le village dans lequel j’ai grandi et vécu hormis  quelques petits détails qui prouvent que j’y suis bel et bien. Les paysages ont changé, le village semble avoir été industrialisé. Je ne  retrouve aucune trace de la nature qui a toujours existé et que j’ai 

toujours apprécié. Des immeubles géants se trouvent juste en face de la  petite maison dans laquelle je me trouve. 

Lorsque je baisse les yeux, les rues sont bondées et les gens semblent  stressés et pressés. Des moyens de transport de toutes formes qui me  sont inconnus défilent dans les rues qui étaient si vides juste avant que je  dorme. 

Mon café préféré dans lequel j’ai l’habitude de prendre mon petit déjeuné  chaque matin ne figure plus au coin de la rue. Il a été remplacé par un  magasin d’électronique qui expose dans la façade de sa vitrine des  technologies qui semblent beaucoup plus développées que l’ordinateur ou  la télévision que je possède.  

Ce que je vois est un monde alternatif qui ne correspond absolument pas  au monde que j’ai laissé 5h auparavant. 

Lorsque je réalise que ceci ne peut être que la réalité, je décide de  descendre en bas pour avoir des réponses à mes questions. Je prends quelques minutes avant, afin de me remettre du choc que je  viens de subir et lorsque je repris mes esprits, je prends mon courage à  deux mains et me dirige vers les escaliers. 

Étrangement, la maison est toujours la même pour des raisons que  j’ignore même si des inconnus, vêtus très anormalement, se baladent  dans les couloirs. 

Lorsque je sors enfin de la maison de plus en plus d’éléments étrangers  apparaissent tels que des drones qui gravitent autour de moi, et des  tenues de plus en plus extravagantes et originales. 

Perdue et étonnée des changements que j’observe, je décide de poser des  questions aux gens qui m’entourent, mais me voyant dans un état  presque hystérique, ils m’ignorent et semblent penser que je suis  malade. 

Suite à ces faits, je décide alors d’aller à la recherche de personnes  familières. J’espère de tout cœur que la boutique de ma tante qui est à  deux rues de chez moi existe toujours et décide d’aller la voir afin qu’elle  me donne quelques explications.  

J’essaye de me repérer et de ne pas me perdre dans ces rues si  différentes et avec quelques complications j’arrive enfin devant la  boutique de ma tante. 

Rassurée, je franchi le pas de la porte et le choc que j’ai ressenti avant  n’est pas comparable à celui que j’expérimente en ce moment. Debout derrière le comptoir, je reconnais ma tante, mais elle est  tellement différente et semble avoir pris tellement d’années. Je m’approche d’elle à petit pas et l’appelle par son prénom ce qui semble  l’étonner, et par peur qu’elle ne me reconnaisse pas, je lui dis que je suis  sa nièce mais ceci ne me rassure pas car elle m’affirme que je me trompe  et qu’elle n’a pas de nièce.  

Un mélange d’émotions de confusion et de tristesse me traverse et je ne  peux pas exprimer dans quel état je me trouve. 

Je prends un moment afin de réfléchir et d’essayer de trouver des  explications rationnelles à la situation mais je n’en trouve aucune. J’hésite par peur de découvrir la réponse puis je décide enfin de  demander la date et l’heure d’aujourd’hui.

Elle me regarde confuse et me donne le jour et le mois, ce qui me rassure  dans un premier temps car on était bien le 4 décembre avant que je me  réveille, et pour être sure, je finis par lui demander l’année. 2031, le 4 décembre 2031. 

Je tombe sur mes genoux lorsque je réalise enfin que... je me suis  réveillée dix ans plus tard.

 

SBF