Bienvenue à bord de l’Université des Cultures !

Le 8 novembre 2019 : une nouvelle devise est présentée et votée au conseil d’administration après avoir été choisie par les étudiant٠es et le personnel. Ils ont souhaité modifier l’appellation de la Sorbonne Nouvelle en y ajoutant la devise “Université des Cultures”. Celle-ci est le fruit d’une réflexion collective sur l’identité de notre université et sa spécificité dans le paysage universitaire d’Ile-de-France.

L’Université Sorbonne Nouvelle se prépare à s’installer sur un nouveau campus dès 2021, le Campus Nation. C’est à cette occasion qu’un travail autoréflexif aboutissant à une nouvelle devise et une nouvelle identité visuelle a été mené. Il en ressort que le lien à la culture tient une place prépondérante à la Sorbonne Nouvelle, et c’est lui qui crée la continuité entre les deux sites et qui s’embarque dans le voyage de Censier jusqu’à Nation. Regardons comment cela se manifeste concrètement sur les deux sites!

Le voyage culturel de Censier…

@Eugenio Prieto Gabriel / Sorbonne Nouvelle
@Eugenio Prieto Gabriel / Sorbonne Nouvelle

 

Avez-vous déjà prêté attention à la façade du site de Censier ?

 

Lorsque l’on arrive sur le campus, c’est ce que l’on voit en premier. La façade est la carte d’identité de notre université. Il s’agit du projet de deux étudiantes de la licence de médiation culturelle. Leur volonté : mettre sur la façade les visages de celles et ceux qui travaillent à l’intérieur, étudiant٠es et membres du personnel de notre université.  La culture est accessible à toutes et tous, peu importe la nationalité, le cursus, le profil et le rôle de chacun٠e. Une belle expression de la démocratisation de la culture portée par l’Université et témoin de la démocratie culturelle qui met en avant celles et ceux qui la font au quotidien.

...jusqu’à Nation...

Au moment où l’université déménagera, elle laissera la façade de Censier derrière elle. Le logo devient alors la carte d’embarquement. L’Université des Cultures s’incarne dans une création inédite de lettres faites sur-mesure et les trapèzes sur la droite symbolisent la destination. Ils sont le reflet des fenêtres des nouveaux bâtiments.

Christian Portzamparc, l'architecte du campus de Nation, entretient un lien très fort avec la culture. Il a d’ailleurs conçu la Cité de la musique (mais pas la Philharmonie) et le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris. Le campus de Nation s’inscrit donc dans ce réseau architectural qui signe l’implantation de la culture dans les quartiers Est de Paris.

Si le nouveau logo fait donc référence au site de Nation et à Portzamparc, c’est aussi une façon de représenter l’université et la culture comme une fenêtre ouverte sur le monde. Tout ce processus de construction identitaire vise à symboliser le caractère propre de l’Université des Cultures : sur le devant des bâtiments se reflète la richesse culturelle présente à l’intérieur de notre université.


ET LES PASSAGERS ?

Ceux qui s’embarquent dans ce voyage sont les formations consacrées à une pluralité d’aires culturelles et à des domaines diversifiés du secteur culturel mais aussi les étudiant·es dont 29% internationaux٠ales qui viennent des quatre coins du monde.

Le lien entre l’université et le secteur culturel est multiple. Objet d’études dans de nombreux départements répartis sur différentes UFR (Unités de Formation et de Recherche), le secteur culturel est un débouché important pour les étudiants. L’université est le lieu de cette rencontre. En tant qu’étudiant·es du département d’Etudes Germaniques, nous avons accès à la culture à plusieurs échelles. Il est possible de suivre un cours de structuration du secteur culturel en France et en Allemagne, d’intégrer la nouvelle mineure Métiers de la culture ou de se spécialiser avec le nouveau Master des Métiers de la culture dans le domaine franco-allemand. De nombreux·ses acteurs·rices du secteur culturel y interviennent afin d’initier les étudiant·es au monde de la culture.

Au-delà du seul secteur culturel, le concept de “culture” dans la devise renvoie à un sens plus large tel qu’on le rencontre chez Wilhelm von Humboldt (1767-1835), un philosophe allemand qui montre que les langues façonnent différemment notre perception du monde. L’analyse des langues et des aires culturelles crée un dialogue entre les cultures : c’est l’objet central de nos études à la Sorbonne Nouvelle. C’est en ce sens que nos formations sont interculturelles, transnationales ou encore européennes et cela non seulement à l’UFR LLCSE mais aussi dans d’autres composantes de notre université comme le département de Littérature Générale et Comparée ou encore l’ESIT (Ecole Supérieure d'Interprètes et de Traducteur·ices).

 

Ainsi, en choisissant ces objets d’études et en les combinant dans des majeures et mineures, chaque étudiant·e participe à la redéfinition du terme “cultures”.

 

AF & CR