Belleville : le multilinguisme à l’échelle d’un quartier

Ligne 2, direction Nation. Pour notre vidéo sur les quartiers plurilingues, c’est Belleville qui a retenu notre attention. Nous descendons à la station du même nom, à la recherche de riverain.e.s, de badaud.e.s, de commerçants, d’associatifs à qui poser les questions suivantes : « Quelles langues parle-t-on à Paris ? Avec qui ? Comment les communautés linguistiques communiquent-elles les unes avec les autres ? » Dans le XIXe arrondissement, notre chemin a croisé celui de l’Association de Culture Berbère, où nous avons rencontré Belaïd Addi, enseignant de langue kabyle, et la Maison de Bas de Belleville, où Margot Monsillon dirige les ateliers sociolinguistiques de français. Ils nous ont reçus dans les locaux de leurs associations et nous ont donné leurs avis sur le plurilinguisme dans le quartier. La ville de Paris n’est finalement pas aussi monolingue qu’il n’y parait…

SZV

Margot Monsillon, La maison du bas Belleville


Pour une écoute intégrale de l'interview avec madame Monsillon :

 Propos recueillis par HBO & FR

Montage : Yohann Duchemin et AurLMG


Que diriez-vous d’une petite pause à la boulangerie tunisienne du boulevard de Belleville ? Là-bas, vous pouvez vous exprimer dans la langue de votre choix : arabe tunisien, kabyle, hébreu, français, anglais… 

Propos recueillis par HBO & FR

Montage : Yohann Duchemin & AurLMG

Belaïd Addi, Association de Culture Berbère

 

  • Qu’est-ce que l’ACB ? 1 :12 – 2 :00 + 2 :30 – 2 :38
  • Où entend-on parler kabyle ? 5 :54 – 6 :51
  • Et en famille ? + Pourquoi prendre des cours de kabyle ? 6 :52 – 7 :23
  • Le plurilinguisme à Belleville ? 2 :36 – 3 :02 + 3 :21 – 3 :40 + 3 :47 –

Propos recueillis par Hassina Rahim et SZV

Montage : Yohann Duchemin