Archives mon amour

L'équipe de rédaction du n°8 : Cornelius Bellmann (cob), Linda Mannewitz (lim), Angèle Lucchini (alu), Nicole Fischer (nan), Anahide Movallali (amo).  Absent de la photo : Kamel Meziani (kam).

Après Verdun et Berlin, l’Association Pierre Bertaux a organisé un pèlerinage au Deutsches Literaturarchiv (DLA) : du 9 au 15 mars, un groupe d’étudiants du Master de Recherche EGISAM (M1 et M2), accompagnés de quelques alumni, s’est rendu à Marbach et à Stuttgart.

 

Ce voyage d'initiation au travail en archives a permis aux étudiants de s’interroger sur les méthodes et les finalités de la recherche ainsi que de comprendre les différentes approches du métier en France et en Allemagne. Dans le cadre de l’UE professionnalisante GYTECH « Techniques de la recherche », les étudiants ont d'abord élaboré des projets de recherche par petits groupes avant de se rendre au Deutsches Literaturarchiv (DLA) de Marbach.

 

La première partie du voyage d'étude était consacrée au travail pratique en archives et à la découverte des passionnants musées de Marbach. La deuxième partie s’est déroulée à Stuttgart, où un workshop réunissait les étudiants de la Sorbonne Nouvelle et les étudiants de Master de la filière « Neuere Deutsche Literatur I » de l'Université de Stuttgart. Ce fut l’occasion pour les étudiants d'échanger en allemand sur leur travail au DLA et de parler des difficultés rencontrées. Nous vous invitons à suivre nos pérégrinations dans notre "Carnet de voyage" et à voir et/ou revoir les photos dans la "Galerie".

 

 "C'était un lieu idéal pour travailler, les alentours (la nature, le parc, le paysage...) étaient très reposants. En ce qui concerne le travail en archives, j'ai trouvé que les documents étaient faciles d'accès si on se renseignait à l'avance pour les consulter. On reçoit les documents assez rapidement et ils sont bien classés. Il y a un fonds d'archives gigantesque. J'ai bien aimé découvrir des documents anciens écrits à la main. L'accès aux microfiches était assez simple à comprendre aussi. On ne voit pas le temps passer une fois qu'on est plongé dans les différents mondes des auteurs étudiés, de plus la salle d'études est très lumineuse avec des baies vitrées et cela rend le travail encore plus agréable."

alu

Photo prise dans la cour du Landesmuseum Württemberg, étudiants, professeurs et alumni. 

De gauche à droite : Catherine Fabre, Anahide Movallali, Dominique Moris, Angèle Lucchini, Alain Zampaglione, Solène Moy, Linda Mannewitz, Julien Corbel, Florian Spatz, Céline Trautmann-Waller, Kim Dana Isl, Sylvie Gounelle, Marie Letrange, Marion Guibourgeau, Kamel Meziani.